L’outillage

Voilà, le camping-car est à vous, enrichi de ses mille et une options. Mais pour voyager loin et tranquille, tout un tas de petits équipements et outils apparaissent très utiles.

1) La fée électrique tout d’abord. Vous disposez de panneaux solaires, d’un générateur au cas où, d’un parc de batteries récentes, et du couple inverter/converter (avec un inverter de secours).

Restent les derniers éléments pour fermer à coup sur le circuit et recharger everywhere ordinateur, smartphone, appareil photo ou assurer le fonctionnement des frigo, central de chauffage et autres:

– une rallonge 15m de forte section (type 30A) pour raccordement lointain et salvateur au réseau. Avec adaptateur de prises et compléments de rallonge respectivement de 2m et 5m,

– adaptateur prises 110V/12V,

– l’éternel lot de fusible 12V de 1A à 40A avec testeur voltmètre et testeur de batterie,

– un fer à souder étain, pour assurer des connexions ad vitam eternam ou presque avec son lot de gaines isolantes rétractables,

eqpts electriques

2) Coté informatique, le traveller 2017 recommande :

– la fameuse antenne wifi high gain annoncée pour +18db, avec la clef USB assurant la connexion cable coaxial / port USB de l’ordinateur. Vous gagnez en amplification et perdez en directivité. Mais parfois bluffant pour se connecter depuis le camping-car. Parfois aussi sans effet! Je n’ai jamais compris.

– une imprimante laser noir et blanc pour la paperasse, les devoirs. Le voyage est l’occasion de se transporter aussi par la lecture. L’imprimante permet de ne pas continuellement lire sur écran, un vrai confort me concernant.

3) Se mettre en position de dialoguer avec le diable mécanique ensuite, et un minimum d’équipements est alors nécessaire :

– un gonfleur de pneu 12V 100 psi avec une bombe anticrevaison,

– un cric hydraulique 4 tonnes avec ses 2 chandelles 3 tonnes. Utile même pour un désensablement un peu difficile

– en appoint 6m de chaîne de traction en acier garantie 1,2 tonnes,

– une valise de douilles dans les systèmes métriques et anglosaxons car vous rencontrerez les deux en voyage…j’ai complété cet ensemble par un jeu de clé à œil,

– un jeu de tournevis aussi divers que la biodiversité mécanique : plat, cruciforme, hexagonal, torx…

– une perceuse 110V avec forets métal premium. Un jeu complet sans quoi il vous manquera toujours la seule mèche absente lorsque vous aurez besoin de forer,

– l ‘alpha et l’omega de la manutention : 2 pinces autobloquantes, 2 pinces coupantes, une pince crochetante, 2 marteaux, une pince coupe-boulon XXL, un mètre, scotch et colles (glue, silicon…), un dégrippant, de la pâte frein filet, mètre&pied à coulisse permettant de commander la bonne pièce aux bonnes dimensions, scies bois et métal avec limes correspondantes,

eqpts meca 1

– le kit carrosserie « mon camping-car toujours étanche » au cas où : 4 m² de fibre de verre, 2 kg de résine polyester avec catalyseur, 1 pot de pâte étanche spécial camping-car, un kit résine de réparation du pare-brise,

eqpts etancheite 1

– le kit plomberie : un plaque de caoutchouc à découper à la demande en fonction des joints nécessaires, un serpent déboucheur 3m pour les tuyaux trop hermétiques, des colliers métalliques,

– 4m² de toile de moustiquaire car la forêt tropicale humide ne tolère pas la moindre fuite la nuit venue,

– le kit « moteurs tranquilles » : bidons d’huile moteur et générateur, liquide de refroidissement compatible aluminium, liquide lave glace certifié grand froid, huile boite de vitesse, et 2 bidons d’essence supplémentaires 2x25l lorsque la piste vous emmène au bout de la nuit et du réservoir in board.

4) L’eau, c’est la vie. Aussi ai-je acquis les équipements suivants :

– 15m de tuyau d’eau permettant de remplir la réserve d’eau de service depuis un forage, complété par un filtre 50 microns permettant d’utiliser aussi l’eau de pluie drainée par les gouttières du toit (en veillant à ne collecter l’eau qu’une vingtaine de minutes après le début de l’orage pour laisser le temps d’un lavage des surfaces),

– 5 bidons grande capacité (une vingtaine de litres), lavables et transparents, en plastique haute résistance, réservés à l’eau destinée à la consommation humaine, avec pompe manuelle d’extraction

eqpts gestion eau

5) enfin, veiller à conserver tous les manuels relatifs aux divers équipements et outillages. Pour ma part, j’ai rassemblé non seulement ceux correspondants aux achats effectués, mais j’ai aussi collectionné ceux des équipements existants (chaudière, suspension pneumatique, générateur, ampli TV, frigo…).

Conditions de garantie, références techniques des pièces et guides d’entretien sont ainsi à portée de main!

notice technique 1

notice technique 2

 

Voilà, c’est tout !! Finalement, beaucoup de choses évidentes et accessibles dans la première grande ville venue. Mais lorsque le modèle économique change et les centres commerciaux ont disparu, la recherche devient une vraie galère.

Pour ma part, j’ai fait mon choix. Bien évidemment, cet équipement a un coût (1500€ dans ce cas) et je n’ai pas utilisé la moitié du matériel. Mais comment savoir quelle moitié supprimer le jour du départ ???

FdB

Publicités